Pokémon & Mallarmé

La Pokeball vole, retombe sur l’Onix.

Un éclat nitescent chatoie en gouttes d’or.

Je cesse d’inspirer, attendant Nymphe ou Nix:

La bête s’échappe, revient dans le décor.

Un doute obombre mon cœur, mais j’essaie encore!

Serais-je condamné à perdre cette rixe ?

Une autre ball vient qu’il ouvre comme Pandore,

Et en sort en riant, noble comme un Phénix.

J’accepte cet échec en un râle sonore.

Tu verras, bête qui de ma peine s’honore,

Je serai plus adroit que Néo dans Matrix!

Six, sept Pokeball ne parviennent à l’enclore

Puis le zig s’enfuie, hullotant comme une strix

Me laissant esseulé, avec mon Chétiflor.