Mario & Christine de Pisan

Ma douce vous voilà enlevée,

Une fois de plus par des félons.

Mon cœur en sang, mon âme crevée

Se précipitent à vos talons.

Je m’élance, cours, bondis et saute

Sous ce ciel bleu clair qui se pâme.

Même sans aide, sans argonaute,

Oui, je vous retrouverai, ma dame !

 

Traversant l’Univers Champignon

Je ne rencontre que du danger,

Mais comment un monde si mignon

Peut-il bien être si meurtrier?

Koopas! Goombas ! Engeances du Diable !

Vous m’assaillez! Venez! Je le clame :

Mon ire sera impitoyable,

A la fin je trouverai, ma dame !

 

Lors je cueille fleur et coulemelle,

Esquive la lave, âcre et turpide,

Trouve le monstre qui tient ma belle:

Comme notre combat fut rapide!

Et l’horrible Kapa meurt enfin.

Amour ! Je porte ton oriflamme

Dans ta liesse ma quête prend fin:

Maintenant que j’ai trouvé, ma dame !